A propos de moi

Le céramiste est en perpétuel quête d’une harmonie, entre forme et couleur.
Entre l’eau et le feu, entre la matière et l’esprit, le céramiste se promène.

Comme beaucoup à une certaine époque, lointaine, j’étais jeune, à l’école maternelle, et comme beaucoup, j’ai figé ma main dans l’argile. Ce premier contact est resté gravé dans chacun de mes doigts.

Les mains du céramiste

Ma mère était directrice d’école maternelle, ainsi, j’ai pu gardé ce contact, utilisant le four de l’école qu’elle dirigeait pour mes réalisations.

Pendant une dizaine d’années j’ai continué à jouer avec l’argile

Raku et bas relief

Puis des études hétéroclites m’ont conduit à la technique, l’informatique (dut, maîtrise) et, paradoxalement cette hyper technicité qui m’avait conduit à créer une société d’informatique à été complétée par des études de médecine (DU d’alcoologie), de la sociologie (DESS d’ethnométhodologie) puis à l’ethnologie (Doctorat d’ethnologie).

Cherchant un équilibre, un mode de vie j’ai étudié les squats d’artistes à Paris. Puis me suis orienté vers l’hypnothérapie.

Aujourd’hui, je trouve mon bol d’air dans toutes ces disciplines, avec une passion dévorante pour la céramique. Sans doute inspirée par mes visites dans les musés, par mes voyages dont celui effectué au japon qui a laissé des traces. Mon intérêt pour l’histoire et l’homme en tant qu’être social, pour les états de conscience modifiés s’exprime au travers des formes et des couleurs de mes céramiques.

Quelques sculptures

Aujourd’hui, mes réalisations sont plus structurées, elles portent un message et un esprit, mes réalisations trouvent leurs sources dans la nature et ses formes.

Boite aux sarments de vigne

J’axe aussi mon travail sur les glaçures.

Bol moucheté rouge orange

Aujourd’hui j’oriente mon travail de recherche vers la pureté des formes épurées, ainsi que vers les reflets des glaçures, mariant la forme à la robe, recherchant un esprit sain dans un corps sain.

Accueil